Table of Contents Table of Contents
Previous Page  12 / 240 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12 / 240 Next Page
Page Background

Michel TOURLIERE • Vignes assemblées • Tapisserie d’Aubusson en basse lice, 1967

Musée du Vin de Bourgogne, Beaune

© J.-C. Couval

On l’attendait depuis longtemps. C’est bientôt chose faite. En juin, touristes et Beaunois pourront

découvrir ou redécouvrir le Musée des Beaux Arts de Beaune. Avec ses quatre salles d’exposition,

sa boutique flambant neuve et sa nouvelle entrée face à l’Office du tourisme, les œuvres ponctuelles

et les collections permanentes vont davantage se faire voir. L’occasion de découvrir cette année

l’exposition du beaunois Michel Tourlière.

BEAUNE

RAFRAICHIT LA MÉMOIRE

DE SES MUSÉES

Beaune’s Museum of Fine Arts & Wine Museum

Michel TOURLIERE • Le Vigneron • Tapisserie d’Aubusson en basse lice (atelier Tabard), 1948

Musée du Vin de Bourgogne, Beaune

© J.-C. Couval

12

|

BEAUNE COLLECTOR

- Le Musée des Beaux Arts va se faire voir -

Ca y est, le Musée des Beaux Arts de Beaune fait peau neuve ! Les

travaux qui ont encore cours actuellement, permettront d’agrandir

l’espace. En effet, grâce à une nouvelle ouverture sur l’atrium de la Porte

Marie de Bourgogne, face à l’Office du tourisme, le Musée disposera

dorénavant d’un véritable point d’accueil avec billetterie et boutique

digne de ce nom. La billetterie actuelle disparue, le musée disposera

donc aussi d’une 4ème salle d’exposition pleinement optimisée, utile

notamment lors d’accrochage d’œuvres imposantes. Cela ne saurait

tarder avec l’arrivée de l’exposition très attendue de Michel Tourlière.

Hommage à la tapisserie française moderne

Cette exposition invite à découvrir ou redécouvrir l’œuvre du peintre-

cartonnier Michel Tourlière (1925 - 2004). Né à Beaune, il deviendra

l’un des principaux représentants de la tapisserie française dans la

deuxième moitié du XX

e

siècle. Son talent s’illustre dans les cartons

de tapisseries mais également dans les aquarelles, les gouaches et

les encres.

Tourlière s’oriente vers un langage abstrait, élégant et épuré, le plus

souvent inspiré des paysages viticoles bourguignons. Les parcelles

de vignes bourguignonnes, deviennent des juxtapositions de taches

colorées et contrastées, des superpositions dynamiques de plans.

Privilégiant des tons souvent chauds, Tourlière aime aussi les effets de

trame qui apportent relief et profondeur à ses tapisseries.

Grâce aux collections municipales beaunoises et à de nombreux prêts,

le parcours explore les diverses facettes de son travail : son lien intime

avec sa Bourgogne natale, ses attaches beaunoises, sa place dans la

tapisserie contemporaine, ses liens avec ses amis artistes (Lurçat, Zao

Wou Ki, Prassinov, Dom Robert, Wogensky).

Une programmation culturelle originale accompagnera cette exposition

à travers des ateliers de loisirs créatifs, des conférences, des animations

immersives dans l’exposition…

Une place réservée aux œuvres permanentes

Trois salles du musée seront dédiées à Michel Tourlière. La quatrième

et dernière salle servira à accueillir les œuvres permanentes, toujours

très attendues par les touristes et autres visiteurs : les oeuvres de

l’école flamande, celles des artistes beaunois (Hippolyte Michaud,

Félix-Jules Naigeon, Félix Ziem) et dijonnais (François Rude), la célèbre

statue d’Ondine, les objets néolithiques et burgondes…